VÉRAC Charles-Olivier de Saint-Georges, marquis de. Général et diplomate français, ambassadeur de France 1743-1828

Lot 29
1 000 - 1 500 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

VÉRAC Charles-Olivier de Saint-Georges, marquis de. Général et diplomate français, ambassadeur de France 1743-1828

Correspondance de S. E. le marquis de Vérac [ambassadeur de France près la Confédération helvétique] avec la Cour de France. Années 1789-1791. Manuscrit. Ensemble 3 vol. in-folio (plus de 1200 pages), reliures de l'époque demi-maroquin rouge, filets dorés sur les plats, dos à nerfs entièrement ornés de motifs dorés avec armoiries en queue, tranches dorées. Copie soigneusement calligraphiée d'une importante correspondance avec la Cour de France du dernier ambassadeur d'ancien régime en Suisse (août 1789 - août 1791; 1200 pages). Exécutée pour le marquis de Vérac lui-même elle est reliée en trois volumes à ses armes (Olivier, 775). En tête se trouve un «Mémoire pour servir d'instruction au Sieur marquis de Vérac allant en Suisse en qualité d'ambassadeur du Roi près le Corps Helvétique». (17 juin 1789 signé, pour le roi Louis XVI, par le comte de Montmorin). Les échanges de lettres se passent principalement entre l'ambassadeur et son supérieur, Montmorin, ministre des Affaires étrangères.
À la lumière de ses précédentes missions, représentations ou ambassades aux Pays-Bas, au Danemark, en Russie, Vérac rend compte minutieusement d'une infinité d'observations et d'événements. Ainsi sont évoqués l'alliance de la France avec la Suisse et les Grisons, les régiments suisses au service de la France, les troubles de Bâle et du Valais, les relations avec les chefs des Trois Ligues, les sels de la Franche-Comté en Suisse, l'état des cantons (Soleure, Bâle, Berne, Zurich, Gloris, Ury, Valais, Neuchâtel...). Également des personnages: les Fermiers généraux, le comte d'Artois, le cte de Vaudreuil, le cte d'Affry, Calonne, Guignard de Saint-Priest, Maligny, La Tour du Pin, le baron de Besenval..., toujours avec copies des correspondances. Il y a plusieurs longs rapports sur les dispositions des cantons relativement aux affaires de France, à la composition des régiments affectés à chaque canton et aux pays alliés de la Suisse. Après l'affaire de Varenne, par sa lettre du 13 août 1791, le marquis de Vérac donna sa démission et partit en exil. Montmorin fut sauvagement assassiné lors des massacres de septembre 1792. Les pièces originales sont conservées aux archives du ministère des Affaires étrangères.
C.G
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue